0

Comment surmonter la mort d’un parent ?

comment surmonter la mort d'un parent

Vous êtes encore si jeune et vous êtes déjà confronté à la perte d’un être aimé, l’un de vos parents. Il n’y a pas d’épreuve plus douloureuse que celle-là dans la vie. Pour faire face à cette épreuve, vous devez d’abord être conscient que chacun réagit à la mort à sa façon.

Que devez-vous savoir sur le deuil ?

On ne réagit pas tous de la même manière face au deuil. Cela signifie que la façon dont vous exprimez votre chagrin peut être différente de celle de votre frère ou de votre sœur. Faire face à la mort ne suit pas un modèle préétabli.
En fait, ce qui est important, c’est de ne pas refouler votre chagrin. Pourquoi cela ? Parce que refouler votre chagrin peut vous nuire. Vous pensez peut-être que vous devez rester fort pour vos petits frères et sœurs. Par conséquent, vous contenez vos émotions.

Or, ces émotions ressurgissent au moment où vous vous y attendez le moins. Elles peuvent se présenter sous la forme de crises émotionnelles ou physiques. Souvent, le chagrin refoulé peut conduire les jeunes à boire de l’alcool ou à prendre de la drogue. Pour eux, c’est le seul moyen de faire taire leur douleur.
Vous devez aussi savoir que le deuil s’accompagne de sentiments troublants. Par exemple, il y en a qui ressentent de la colère contre le parent décédé. Ils lui reprochent de les avoir abandonnés. D’autres se sentent coupables pour des choses qu’ils ont faites ou dites au parent décédé. Ils s’en veulent de ne plus pouvoir réparer les torts qu’ils ont causés. En réalité, le processus de deuil est complexe.

Que pouvez-vous faire pour surmonter cette épreuve ?

Peut-être que vous avez tendance à vous isoler durant cette période difficile. Ce n’est jamais une bonne solution. Cherchez plutôt à parler à quelqu’un, à épancher vos sentiments auprès d’un membre de votre famille ou d’un ami proche. Cela vous aidera à gérer vos émotions et à empêcher ce drame de vous dévaster.
Une autre solution pour soulager votre peine, c’est de tenir un journal. Écrivez quelque chose au sujet du parent que vous avez perdu. Par exemple, mentionnez-y un moment passé avec lui que vous chérissez le plus. Écrivez aussi ses belles qualités et celles que vous aimeriez imiter dans votre vie.

Si par ailleurs, vous êtes tourmenté/e par des idées noires, mettez par écrit ce que vous ressentez. Écrivez également pour quelle raison vous êtes ainsi tourmenté/e. Par exemple :  » je me sens coupable parce que je me suis disputé avec mon père la veille de sa mort « . Puis demandez-vous s’il est raisonnable de vous culpabiliser ainsi. Vous ne pouviez pas savoir qu’il allait mourir le lendemain.
Autre conseil pour surmonter la mort d’un parent, c’est de prendre soin de vous. Reposez-vous suffisamment, faites de l’exercice régulièrement et mangez des repas équilibrés. Même si vous n’avez pas d’appétit, prenez des en-cas nutritifs de temps à autre. Ne noyez surtout pas votre chagrin dans l’alcool ou dans la malbouffe. Vous vous sentirez encore plus mal. Surtout, prenez le temps de lire les articles sur ce site. Vous y recevrez des conseils sur la manière de gérer votre douleur. Vous verrez aussi comment vous reprendre, vous relever et aller de l’avant.
Certes, votre vie ne sera peut-être plus pareille comme quand votre parent était encore là. C’est vrai qu’on ne se remet jamais vraiment de la perte d’un parent. Mais avec le temps, la douleur s’estompe, vous vous rappellerez uniquement des bons souvenirs. Restez occupé/e, entourez-vous de personnes pleines d’amour et vous irez mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.