0

Revenir sur sa démission est-il possible ? Et quels sont les contraintes à respecter ?

démission

Vous avez démissionné en un coup de tête et vous regrettez votre décision ? Découvrez dans cet article toutes les réponses relatives à l’annulation d’une démission.

Sous certaines conditions, l’employé qui a fait part de sa volonté de démissionner peut revenir sur sa décision. En revanche, il existe un nombre de démarches qui doivent être pris en considération afin d’annuler sa démission. Pour ce faire, l’aide juridique en ligne est un service qui propose de nombreux avantages afin de répondre à toutes vos questions juridiques. Des experts et des juristes qualifiés sont à votre disponibilité afin de vous fournir les informations nécessaires et personnalisés en fonction de votre dossier.

La démission est valable sous deux contraintes

La démission est un acte par lequel l’employé se manifeste de façon claire et non équivoque. Il peut arriver en fait que le salarié souhaite revenir sur sa décision et que le chef d’entreprise le réintègre de nouveau.

Un salarié étant à l’origine d’une rupture de contrat ne peut pas se rétracter de sa décision même après quelques jours de la date de la démission. Toutefois, ce critère joue un rôle important en faveur de ce dernier lorsqu’il veut revenir sur la décision de démission. Néanmoins, il existe quelles que situations où cette possibilité est non envisageable. Pour connaître votre position, n’hésitez pas à contacter l’aide juridique en ligne. Des experts en droit étudient votre dossier afin de vous donner les informations nécessaires.

La rétraction est possible sous certaines conditions

Lorsque vous démissionnez, le seul moyen de retrouver votre emploi est d’obtenir l’accord de l’employeur. En effet, lors d’une rupture conventionnelle, il est possible de rétracter après 15 jours.

Toutefois, lorsque la demande de démission a été mise sous certaines pressions par exemple, l’employeur ne peut pas refuser la rétraction. Dans ce cas, l’employé peut saisir le juge afin de requalifier la demande de démission et obtenir par conséquent une indemnisation. N’hésitez pas à faire une consultation juridique gratuite à ce propos des juristes en ligne afin qu’ils vous conseillent avant toute prise de décision.

En tant que chef d’entreprise, il vaut mieux accepter ou refuser la rétraction ?

Dès lors que la volonté du salarié est claire et sans équivoque, la démission devient définitive. En tant que chef d’entreprise, vous n’êtes pas donc obligé d’accepter la rétraction à ce stade. Mais il est totalement possible d’accepter de reprendre le salarié si vous le souhaitez s’il envisage annuler sa démission. Dans ce cas, vous vous mettez d’accord avec lui de manière à lui proposer de réintégrer l’entreprise ou pour qu’il poursuit son contrat de travail. En contrepartie, lorsque la démission n’est pas claire et équivoque, nous vous conseillons d’accepter la rétraction de votre salarié.

Pour plus d’information, il est conseillé de contacter des experts en droit dans l’intention d’obtenir des réponses claires, précises et fiables sur les processus que vous devez suivre. L’aide juridique en ligne vous permet, en effet, d’avoir des explications confidentielles dans des brefs délais. Sans aucun engagement envers l’avocat consulté, vous pouvez les contacter soit par téléphone, soit par mail de manière à vous faciliter les démarches.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *