0

Le télétravail : un risque de thrombose veineuse et les simples moyens de prévention

Télétravail

Le télétravail offre plusieurs avantages pour les employés. Pourtant, cette nouvelle habitude n’est pas sans accentuer le manque de mobilité et la sédentarité. Notamment, ces heures passées devant les écrans peuvent à terme favoriser l’apparition de caillots sanguins. C’est ce qu’on appelle une thrombose veineuse ou la phlébite. Et ça peut se révéler assez grave !

Découvrez dans cet article les conseils à suivre pour éviter la position assise prolongée et éviter ainsi le risque de phlébite.

Un phénomène grave apparu avec le télétravail

En réalité, le télétravail en lui-même ne provoque pas de phlébite. C’est, en fait, la position assise, avec les jambes croisées sous la table qui l’est forcément. Et parce qu’à la maison, on bouge moins qu’au travail, le risque de formation des caillots sanguins peut déclencher une thrombose veineuse. Par ailleurs, les gens sédentaires, et surtout ceux en surpoids, sont les plus touchés en comparaison avec les personnes actives. La pommade Massimol avec le site conseil cosmétique naturels permet d’améliorer la circulation sanguine et apporter une sensation de fraîcheur après les longues heures de travail.

Effectivement, ce phénomène est d’autant plus grave s’il provoque une embolie pulmonaire. En effet, cette complication est fréquemment rencontrée en cas de phlébite. Elle se traduit par la remontée du caillot du sang par la veine via le flux sanguin jusqu’à atteindre et bouche l’artère pulmonaire. Dans certains heureusement peu de cas, il s’agit d’une e-embolie pulmonaire, liée au temps passé assis devant l’écran de l’ordinateur en télétravail.

L’e-phlébite chez les jeunes, un phénomène fréquent

Quel que soit votre âge, vous restez assis quasiment 12 heures dans la journée en télétravail. En effet, l’immobilité de longues heures vous met en risque d’apparition d’un caillot dans une de vos veines. Et cette complication est plutôt importante chez les personnes qui travaillent en télétravail qu’au bureau. En fait, quand vous travaillez dans les locaux, vous êtes nettement plus mobile que si vous êtes à la maison. Vous faites des pauses avec vos collègues, vous allez marcher pour vous rendre à la salle de réunion, etc.

L’e-phlébite touche particulièrement les personnes ayant des antécédents personnels ou familiaux. Aussi, cela touche les personnes ayant une circulation veineuse altérée et ceux en surpoids et en obésité. De même pour ceux souffrant d’un cancer ou d’hyper coagulabilité du sang.

Prévenir la formation de caillots sanguins lorsqu’on travaille à la maison

Pour prévenir la phlébite en télétravail, il est important de rester actif et de vous étirer au minimum toutes les deux heures. Cependant, il ne faut surtout pas négliger la pratique d’une activité physique régulière. En télétravail, on économise beaucoup du temps de trajet. Il suffit donc de pratiquer le sport d’endurance comme la marche, la natation et le cyclisme, au moins 30 minutes par jour.

La lutte contre la sédentarité passe inévitablement par le massage. En plus d’améliorer la circulation sanguine, le massage avec Massimol permet aux muscles de retrouver une certaine légèreté. Cela évitera l’apparition du syndrome de jambe lourde. De préférence après la douche, l’application de la crème naturelle massimol n’apporte que des bienfaits contre les douleurs musculaires et articulaires. En huiles essentielles, profitez d’un moment de détente et de relaxation avec Massimol.

Les bons réflexes à adopter au quotidien en télétravail

En télétravail, prendre une bonne posture durant les heures de travail peut vous sauver la vie. Assis, décroisez les jambes pour pouvoir vous lever par la suite sans exercer de pression sur les vaisseaux sanguins au niveau du creux des genoux. L’idéal est de surélever les jambes de manière à améliorer le retour veineux et surtout n’oubliez pas de boire beaucoup d’eau parce que c’est est l’élément le plus important pour bien vivre en bonne santé ! . Puisque vous êtes à la maison, optez pour des vêtements amples essentiellement au niveau des creux de l’aine ainsi que de l’arrière des genoux. Évitez les chaussettes de compression élastique dans les membres inférieurs. Enfin, n’oubliez pas de vous hydrater suffisamment et de respirer à pleins poumons. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.